Rechercher sur le site  |  Plan  |  FAQ  |  Contacts  




Vous êtes ici : Accueil > ACCROCHAGE MARS / AVRIL 2012 : Laurence BAUD - ""Entre clichés posés et instants volés"" - Photographies en noir et blanc

ACCROCHAGE MARS / AVRIL 2012 : Laurence BAUD - ""Entre clichés posés et instants volés"" - Photographies en noir et blanc

Afficher tout le contenu de type :
Evenements: Accrochage
Tags: accrochage | photographie
24/03/2012 - 00:00
28/04/2012 - 23:59

Entre clichés volés et instants posés...

Je me revois faisant des photos, certainement vers l'âge de 10 ans, avec des appareils instamatics.
Ma famille me complimentait, disait que mes photos étaient bien cadrées !

J'ai fouillé dans les affaires de mon grand-père décédé (j'avais alors 14 ans), et j'ai trouvé un appareil à soufflet. Après bien des incertitudes, j'ai presque réussi à comprendre comment le manipuler, mais il était trop vieux et plus exploitable.
L'appareil de mon père étant plus moderne, il me l'a prêté et j'étais heureuse de m'initier à la photo couleurs !

Au lycée, il y avait un atelier photos, j'avais alors 16 ans, je m'y suis engouffrée !
Je me perfectionne dans la technique du développement et de l'agrandissement des négatifs noir et blanc. Plus sensible à l'époque sur du « Doisneau » ou du « Capa » , je prends des instants de vie quotidienne, des portraits, à travers mes promenades dans Paris.

C'est à cette période, que je rencontre dans cet atelier photos, mon futur mari, Olivier, passionné également.
Trois enfants naissent, Martin en 1985, Lucas en 1989, Delphine en 1995 bombardés sur toutes les coutures, à tous les âges, par leurs parents fous de leurs gosses et accros aux « clics ».

J'ai choisi ces vingt clichés pour vous faire partager l'exaltation d'un moment choisi, et ce fameux « clic » ! Je les affectionne plus particulièrement.

« Au cœur d'une manif », mon œil devient radar en haut, en bas, à droite, à gauche, j'arme et je tire, je deviens «photographe chasseur ».
« Une pièce de théâtre dans la rue », je circule, je grimpe sur un banc, je m'accroupis parce la perspective est différente, je deviens « photographe de rue ».
« Une pochette CD et photos pour blog », je reste immobile, lui bouge, je le photographie, dans un parking souterrain peu éclairé, et là je deviens « photographe basse lumière ».

Vous ne pouvez pas imaginer l'état de plaisir dans lequel je suis lorsque je chasse l'image. Vous aussi photographiez et fixez le temps !

 

2001203 accrochage mars-avril 2012   2001203 accrochage mars-avril 2012  2001203 accrochage mars-avril 2012

 

 

 

 

 



Médiathèque municipale, 2 av. Gabriel Péri, 92220 Bagneux.
TDR © 2007 Ville de Bagneux, Mentions légales. Réalisation Décalog